5 obstacles majeurs à une reconversion professionnelle

Le 24 septembre 2020, Jean-Paul Aimetti animait un webinaire pour une quarantaine d’alumnis du groupe EDH (EFAP, ICART, EFJ). Cet échange interactif a permis de mettre en évidence 5 obstacles les plus fréquemment cités par les alumnis dans une reconversion professionnelle et de s’interroger sur les meilleures façons pour les surmonter.

1° La reconversion professionnelle est un parcours stressant

Pour les professionnels à mi-parcours, la crainte du changement est un frein majeur compte tenu notamment des impacts familiaux et financiers. En effet, changer de poste pour une mère ou père de famille n’a pas les mêmes conséquences que pour un professionnel en début de carrière.

Les freins psychologiques sont multiples : manque de confiance en soi, complexe de l’âge, crainte de ne pouvoir s’adapter au changement après de nombreuses années dans la même société, …

Pour répondre à ces freins souvent non-fondés, Jean-Paul propose plusieurs solutions :

  • Agissez dans le cadre d’une démarche structurée, pour diminuer l’anxiété.
  • Identifiez vos 5 à 10 réalisations et « pépites d’expériences » valorisantes, permettant de porter un regard positif sur votre passé.
  • Expliquez votre démarche à vos proches pour qu’ils comprennent que rechercher une nouvelle activité nécessite un travail intense durant plusieurs mois.
  • Faites-vous aider par un coach, un mentor ou un senior expérimenté.

2° Définir clairement son projet n’est pas facile !

Les participants ont clairement évoqué leur doute et leur questionnement quant à leur projet professionnel. Certains soulignent que leurs secteurs d’expérience sont en panne ou en crise, dans le contexte Covid, d’autres évoquent les difficultés d’emploi dans leur région.

Selon Jean-Paul, il est primordial de consacrer 1 voire 2 mois à une phase dite exploratoire, avant de se lancer dans la réponse aux annonces ou la prise de rendez-vous. Cette étape nécessite de rencontrer des professionnels en poste dans différents secteurs potentiels avant de déterminer un ou deux projets conformes à ses atouts, à son projet de vie et au marché de l’emploi.

Une fois son projet mieux cerné, tout comme un responsable marketing utilise des techniques d’inbound marketing,  il peut être efficace de définir un « thème de campagne », c.à.d. un thème d’investigation lié à son projet (benchmark de méthodes ou d’organisation, innovations récentes, agendas et critères d’efficacité de fonctions visées, …). Les contenus qui en résultent permettent d’enrichir des espaces de communication (articles, blogs, posts sur les réseaux sociaux) afin d’améliorer sa e-réputation et être mieux armé pour obtenir et réussir des entretiens de réseau.

 Remarque importante : même si le projet est relativement étroit, des opportunités voisines peuvent émerger lors d’un entretien où votre interlocuteur a été convaincu de vos qualités.

3° Suis-je encore employable après 45 ans ?

Près de 40% des participants du webinaire ont plus de 20 ans d’expérience. Ils ont été nombreux à souligner la difficulté de se reconvertir du fait de leur âge. Beaucoup doutent de leur capacité d’adaptation, évoquent le déficit d’image des séniors en France et redoutent la concurrence de plus jeunes, moins payés et plus habiles en numérique.

Pour surmonter cet obstacle, Jean-Paul propose plusieurs approches :

  • Recherchez une mission et pas seulement un job. Cette posture vous évitera d’être en concurrence directe avec telle ou telle fonction et de transformer la mission en emploi, si elle est réussie.
  • Formez-vous pour donner un nouveau souffle à votre carrière et montrer votre capacité à évoluer.
  • Si vous avez des prédispositions pour l’entrepreneuriat (voir le test figurant dans l’ouvrage Rebondir à mi-parcours), créer ou reprendre une entreprise ou une franchise (éventuellement avec un associé aux compétences complémentaires) peut s’avérer une bonne solution. En particulier, vous pouvez vous rapprocher d’un jeune startuper pour former un duo, où votre expérience et votre maturité seront valorisées.
  • Beaucoup de séniors accompagnent simultanément plusieurs employeurs ou clients, pourquoi pas vous ?
  • Vous pouvez également opter, surtout au-dessus de 50 ans, pour le management de transition, si vous avez des qualités opérationnelles probantes sur des projets d’actualité : transformation numérique, gestion de plans sociaux, restructuration d’entreprise, …
  • Travaillez votre look et votre mental. L’âge est dans la tête et dans la posture.

4° Le réseau relationnel reste un obstacle majeur

… alors qu’il est le canal principal d’une reconversion réussie pour un professionnel expérimenté.

Les professionnels sous-estiment souvent l’étendue de leur réseau et leur capacité à identifier parmi leur 1er cercle de relation (dont les relations personnelles) des soutiens à leur reconversion. Le fait d’avoir travaillé de nombreuses années pour la même société semble poser problème. La difficulté à obtenir des rendez-vous ou à accrocher les bons interlocuteurs est également importante.

Toutes les statistiques prouvent pourtant l’importance capitale du réseau relationnel dans une recherche d’activité. Plusieurs approches sont conseillées par Jean-Paul Aimetti :

  • Ne sous-estimez pas votre réseau personnel. Apprenez à vendre votre projet de reconversion à vos proches : anciens collègues, voisins, parents, anciens condisciples, …
  • Privilégiez uniquement les rendez-vous qui vous ont été recommandés, en vérifiant la qualité de la recommandation.  
  • Travaillez précisément votre pitch de présentation et votre argumentaire fondé sur le storytelling de vos réalisations marquantes (même auprès de vos proches !).
  • Identifiez toutes les entreprises que vous ciblez et présentez les à chaque entretien de réseau.
  • Choisissez un thème de campagne et exploitez l’inbound marketing pour obtenir et réussir vos entretiens.
  • Fixez-vous un objectif de 4 rendez-vous de réseau par semaine, pour améliorer votre discours et avancer continuellement dans votre nouveau projet.

Pour aller plus loin, nous avons vous conseillons de regarder notre récente infographie illustrant le Dossier de Marketing Personnel qui présente les différentes étapes pour aborder sereinement sa reconversion personnelle.

5° La pandémie COVID impacte les projets de reconversion

Plusieurs professionnels présents à ce webinaire ont justement fait référence à la pandémie Covid persistante qui contraint de nombreuses entreprises à se restructurer et réduire leurs effectifs. Néanmoins, Jean-Paul relativise l’impact négatif de cette crise en rappelant que toute démarche de reconversion est similaire ante et post Covid, à quelques spécificités près  :

  • Pour nombre d’entre nous, le confinement a fait éclore des envies de changement, parfois radical pour donner plus de sens à sa vie dans un « monde nouveau ». Néanmoins, comme toujours, une reconversion doit être mûrement réfléchie, et il n’est pas conseillé de se lancer dans une nouvelle aventure de manière impulsive.
  • La reconversion professionnelle peut s’appuyer sur une expérience et des compétences directement ou indirectement liées à l’écosystème de secteurs porteurs résistant à la crise : e-commerce, santé, logistique, services à la personne, éducation, jeux à distance, …
  • Une proportion croissante de professionnels s’organisent en « home-office »  ou télétravaillent, ce qui permet une plus grande accessibilité des décideurs. Par ailleurs, pour les salariés en poste, il est plus facile de réaliser des entretiens à distance que d’obtenir et réaliser des rendez-vous physiques.
  • Aujourd’hui plus que jamais, posture et réactivité devant la caméra doivent être travaillées afin de se donner toutes les armes pour réussir se entretiens.

En conclusion, il faut rappeler qu’aborder sa reconversion professionnelle demande un véritable travail sur soi et un plan d’activité intense, nécessitant un « travail » à mi-temps ou plus.


Si vous rencontrez des difficultés autres que celles évoquées lors du webinaire, n’hésitez pas à remplir le questionnaire suivant. Jean-Paul Aimetti pourra vous conseiller en retour.